Rénovation d'une maison du XVIII siècle à Neuf Marche, Seine-Maritime

V.I.T.E. prend en charge les travaux de rénovation des façades de cette maison du XVIII ou XIX ième siècle située à Neuf Marche en Seine-Maritime.

Les désordres constatés sont multiples. Realyse propose une rénovation qui renforce le caractère de cette maison ancienne en gardant au rez-de-chaussée le décor pierre-silex-brique, et en harmonisant le premier étage avec un revêtement monocouche teinté.

Sur ce type de construction, qui a évolué au cours du temps, les désordres principaux proviennent du vieillissement des matériaux par érosion éolienne et hydrique.

Des remontées capillaires sont aussi très souvent constatées. Celles-ci provoquent une désagrégation des liants (mortiers à la chaux).

Plusieurs parties des murs extérieurs de cette maison montraient des joints de briques et silex pulvérulents sablonneux.

Les travaux menés par la société Vision Intérieure Travaux Extérieurs couvrent les façades avant et arrière, ainsi que le mur pignon droit.

Travaux préparatoires

Les travaux préparatoires consistent à ôter les enduits existants, les reprises de joint au ciment et de sonder tous les supports. Un piochage est nécessaire sur certaines parties.

La façade est nettoyée par hydro-gommage. Cette technique respecte les caractéristiques de la brique [cf. article].

Les joints de l’ensemble des façades et mur pignon sont purgés en suivant les règles de l’art [cf. FABEM]

Sur la façade arrière, une partie du mur en silex est démontée enfin de le reprendre avec un mortier à la chaux.

La réalisation ou traitement

Les briques détériorées sont systématiquement remplacées.

Les fissures sont traitées et rebouchées avec le même mortier à la chaux coloré.

L’ensemble des murs du rez-de-chaussée sont rejointoyés par garnissage au fer à joint ou au pochoir à l’aide d’un enduit d’imperméabilisation et de décoration monocouche semi allégé, contenant de la chaux hydraulique naturelle et calcique, des liants hydrauliques, des sables et agrégats de quartz, des adjuvants spécifiques de l’hydrofuge de masse et des pigments minéraux stables à la lumière.

Le premier étage des façades avant et arrière sont revêtues d’un enduit d’imperméabilisation et de décoration monocouche semi allégé adjuvé d’une résine d’accrochage.

Le pignon droit est rénové par la pose de nouvelles ardoises.

Les appuis de fenêtre sont nettoyés, décapés et brossés. Puis, si nécessaire ils sont lissés à l’enduit fin, et enfin recouverts de deux couches de peinture d’aspect lisse en phase aqueuse.

La réfection des boiseries, en bordure de toiture, est effectuée par remplacement de partie et application de deux couches d’une laque microporeuse d’aspect satiné, hydrofuge et fongicide.

Les colombages sont débarrassés des peintures anciennes par grattage, brossage, ponçage et revêtus de deux couches d’une laque microporeuse d’aspect satiné opaque en phase aqueuse hydrofuge et fongicide.

A l'affiche
Chantiers récents